Le travail des enfants…

enfant1 300x288 Le travail des enfants...Hors Chine, Les ONG évalue à 60 millions le nombre d’enfants au travail sur le continent asiatique. Dans des pays comme le Pakistan, l’Inde et le Népal, des parents, trop pauvres pour subvenir à leur besoin, en sont réduits à vendre leurs enfants aux fabricants de tapis. C’est ainsi que de très jeunes enfants tissent la laine des heures durant, accroupis, entraînant de graves problèmes de croissance. L’absorption des poussières de laine sont la cause de maladies respiratoires, comme la silicose. On trouve les enfants au travail dans tous les secteurs d’activités, industrie du jouet, conducteurs de vélos-taxis, livreurs, domestiques, cireurs de chaussures, etc. Ils travaillent aussi dans les ateliers de taille et de polissage de diamants et de pierres précieuses. Aux Philippines, la récupération des déchets sur les décharges de Manille emploie plus d’un millions d’enfants. Au Cambodge, Vietnam, des jeunes enfants exercent toutes sortes de métier de rue (vendeurs à la sauvette, ramasseurs d’ordures, cireurs de chaussures, etc.). Les adolescents sont salariés dans les petites entreprises d’export de textiles ou de jouets.enfant2 210x300 Le travail des enfants... Voulant échapper à ce travail forcé, les enfants qui s’échappent se retrouvent dans la rue, livrés alors à la mendicité et à la prostitution. La pédophilie n’étant pas un crime au Népal, un tourisme sexuel croissant s’organise dans ce pays. Le même phénomène pousse les enfants à la prostitution dans les rue de Delhi, Calcutta ou Bombay. Au Népal des trafiquants d’enfants les arrachent les petites filles à leur famille, d’autres sont vendues par leurs parents. On estime à 10000 le nombre d’enfants vendus en Inde, rien que pour cette année. Des petites filles qui n’ont pas plus de 7 ans se retrouvent dans des maisons closes . L’UNICEF évalue pour sa part à 20000 le nombre de jeunes filles se prostituant dans les grandes villes indiennes. 20% d’entre elles meurent avant leurs 16 ans. On évalue à 5 millions le chiffre des enfants mineurs qui travaillent dans la domesticité, comme en Afrique. En Asie, l’utilisation des enfants dans les secteurs de l’agriculture est importante. Rien qu’en Inde, un salarié sur 10 est un enfant. On les trouve aussi comme main-d’œuvre dans les conserveries de poisson et comme rabatteur de poisson en plongée apnée. En Inde, au Népal et au Pakistan, les enfants sont soumis dans les ateliers à des conditions de travail inouïs : ils peuvent travailler jusqu’à 20 heures par jour, enchaînés aux métiers à tisser. On considère qu’en Asie, entre 80 à 100 millions d’enfants auraient échappés au système éducatif. Les autorités chinoises, quant à elles, nient l’existence du travail des enfants, mais tout porte à croire, qu’hélas, comme dans les autres pays d’Asie à forte densité et à grande pauvreté rurale, beaucoup d’enfants échappent à l’école, pour rejoindre le flot des enfants exploités.

partagez ce post s'il vous a plu
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to massage bed, web designers and crest whitening strips
serial rss